Moudjahidines

La Moudjahida Djamila Boubacha

Née à Alger centre en 1939, fille de Abdelaziz Ben Mohamed et de Amrouche Zoubida, c’est l’une des trois grande moudjahidate de la révolution, elle a dessiné avec la plume de l’artiste Picaso ses allusions révolutionnaires sur une toile artistique qui va résumer pour toujours la signification de l’esprit de la lutte pour la liberté et la vie.

Son affiliation au Front de Libération Nationale

Djamila Boubacha a rejoint le mouvement nationale Algérien alors qu’elle n’était encore qu’une adolescente, de telle sorte qu’elle a rejoint le Parti populaire, puis en 1954, elle s’est affiliée au Mouvement du scoutisme islamique algérien, et au début de 1955, elle a fait ses début dans les activités révolutionnaires sous le nom de guerre de « Khalida », où elle était un élément féminin important de la révolution sous la direction du Martyr Souidani. Boudjemaa, elle travaillait avec le reste des moudjahidats connus, comme Zahra Dhrif et Djamila Bouhired et Hassiba Ben Bouali, elles formaient ce que l’on appelait les guérillères des villes, et cela sans qu’elles ne se connaissent entre elles, en raison du secret qui régnait à l’époque.

Djamila-Boubacha5
Djamila Boubacha2